TESTS SUR LE VIVANT

 

Introduction

Nous avons fait réaliser des tests par des laboratoires indépendants depuis 20 ans sur 3 brevets différents, pour mettre en évidence la réponse biologique à la compensation électromagnétique générée par nos patchs. Le déphasage n’étant pas actif sur les émetteurs d’ondes (EM) au niveau électronique, les tests sont réalisés sur les organismes vivants, seuls capables de superposer, onde(s) en phase et onde(s) déphasée(s)  (voir page déphasage pour une meilleure compréhension).

Nous avons classé les tests en 2 catégories, selon le type de rayonnement émis et l’effet thermique où non, engendré.


1) Radio-Fréquences (RF) en champs proche produisant un effet thermique

Classiquement, il s’agit des caractéristiques de l’exposition liée aux téléphones sans fil, portables, smartphones et DECT (téléphones sans fil de maison) dont les fréquences et les puissances peuvent varier de 450 MHz à plusieurs Gigahertz, selon le type de téléphone et leur D.A.S (Débit d’Absorption Spécifique) exprimé en fonction de leur puissance.

L’effet thermique provient directement du rayonnement électromagnétique qui vient chauffer les molécules d’eau dont nous sommes constitués en majorité. Cette caractéristique facilement mesurable permet de quantifier la puissance des téléphones et de les classer avec le D.A.S qui correspond à l’énergie absorbée par le corps, par unité de temps et de masse. Il s’agit aussi de la seule norme, du seul mécanisme officiellement reconnu comme ayant une incidence « possible » sur la santé. Les ondes E.M non ionisantes des téléphones mobiles étant classés comme cancérigènes possibles par le CIRC.

Données expérimentales: Le déphasage étant particulièrement efficace sur le vivant, nous organisons des expériences réunissant des individus téléphonant avec leur téléphone portable pendant 10 minutes, avec et sans patch de compensation et nous les filmons à l’aide d’une caméra thermographique. Puis nous comparons les résultats

 

Valeurs effectuées sans utilisation du patch 

Cliché réalisé avant l’appel téléphonique

Cliché réalisé après 5 minutes de conversation

Cliché réalisé après 10 minutes de conversation

Valeurs effectuées avec utilisation du patch 

Cliché réalisé avant l’appel téléphonique

Cliché réalisé après 5 minutes de conversation

Cliché réalisé après 10 minutes de conversation

Valeurs effectuées sans utilisation du patch 

Cliché réalisé avant l’appel téléphonique

Cliché réalisé après 5 minutes de conversation

Cliché réalisé après 10 minutes de conversation

Valeurs effectuées avec utilisation du patch 

Cliché réalisé avant l’appel téléphonique

Cliché réalisé après 5 minutes de conversation

Cliché réalisé après 10 minutes de conversation

Valeurs effectuées sans utilisation du patch 

Cliché réalisé avant l’appel téléphonique

Cliché réalisé après 5 minutes de conversation

Cliché réalisé après 10 minutes de conversation

Valeurs effectuées avec utilisation du patch 

Cliché réalisé avant l’appel téléphonique

Cliché réalisé après 5 minutes de conversation

Cliché réalisé après 10 minutes de conversation

Tests thermographiques réalisés à plusieurs reprises sur plusieurs dizaines d’individus en présence d’huissiers de justice pour contrôler et confirmer les paramètres de l’expérience. Nous constatons que sans pour autant modifier le diagramme de rayonnement du téléphone, le patch Clean-Waves vient réduire la quantité de rayonnement sur le côté du visage, exposé aux ondes du téléphone.

 

2) Effets non-thermiques en champ éloigné

Les tests effectués en champs éloignés avec une source de type WIFI (ondes de haute fréquence 2400 MHz, pulsées en basse fréquence à 10 Hz pour un meilleur transport, jusqu’à 300m.)  montrent une perturbation des courants électro-physiologiques des sujets testés dans la zone de couverture. Ces paramètres sont relevés et analysés sur le biologique par des appareils de mesure électrodermal de type MSAS (appareil de diagnostique américain homologué F.D.A). 

 


Tous les appareils de ce type (notamment vegatest expert – Bicom, etc ) montrent que le patch de Multi-Déphasage tridimensionnel est très efficace sur les expositions aux très basses fréquences.